Ailleurs...

Publié le par nalouda

nalouda-9-9755.jpg

Maria,

Une semaine s’est écoulée depuis l’arrivée au Maroc… Le soleil n’aura cessé d’illuminer les jours et d’embellir les peaux… Une semaine, jusqu’à ce matin étrange où des êtres aimés nous ont annoncé ton imminent départ…

Le ciel s’obscurcit en poursuivant la course du temps…

Tiens, voilà quelques gouttes qui s’amusent à venir perturber le silence de ce lieu si beau… Je n’arrive pas à me sortir de la tête les contours de ton visage et la lueur de ton regard… Je dessine maladroitement les visages assombris de tous ceux qui sont auprès de toi, ainsi que les larmes au goût amer qui viennent s’éteindre dans leurs cœurs, forcés qu’ils sont de te dire au-revoir…

Les visages qui hantent mes pensées sont ceux de Jean, de Nathalie et de Stéphane, celui des filles… Je ne sais pas quoi leur dire, peut-être et certainement car il n’y a rien à dire. A ressentir, à être et à accepter.

Je lève les yeux au ciel pour y regarder le vent souffler les nuages. Déjà, quelques morceaux de ciel bleu se laissent entrevoir.

Je t’écris ces mots, Maria, pour te souhaiter un doux voyage. Pour souhaiter à ceux qui restent d’un jour pouvoir dire ton nom en souriant, de pouvoir se souvenir avec un amour tendre et paisible de cette femme que tu as été, le temps de cette vie auprès d’eux.Je ne peux me résigner à l’idée que tout s’arrête une fois que le corps s’éteint. Je ne le peux car une voix d’enfant à l’intérieur me dit qu’autre chose commence, pour celui qui s’en va mais aussi pour ceux qui restent.

Des rayons de soleil accourent jusqu’à cet instant fou, où, Maria, je te vois souriante comme jamais, remplie comme jamais de tout l’amour que tu as donné, de tout l’amour que tu as reçu…

C’est avec tendresse que je te dis au-revoir…

C’est avec confiance que je t’imagine ailleurs veillant sur eux… Puisses tu continuer à être, ailleurs, autrement, en paix.

Louise, Anne-Laure et David.

Il fait à nouveau beau, nous reprenons la route…

Nous vous aimons...

nalouda-9-9757-copie-1.jpg

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nailo 29/01/2012 20:39

Apres les tristes nouv elles