Faims d'année...

Publié le par nalouda

nalouda-9-9228.JPG

« Je suis partout et je ne suis nulle part, ils me demandent de tirer une carte… Je la regarde avec un air sceptique, car je sais qu’elle est mon horizon… Elle et Lui me caressent avec leurs yeux car ils savent très bien que j’ai peur. Ils savent bien que nous avons tous peur. Après tout, ici, tout est si simple, si blanc, si doux. Dans mes yeux, ils lisent comme dans un livre ouvert, sans rien dire, ils me rassurent, mettant en mon cœur la conviction que tout se passera bien, que tout s’est toujours bien passé.

Ils me présentent alors plusieurs histoires, qui sont toutes en lien avec la carte que j’ai tirée, avec le but de ce voyage terrestre. Combien de fois ai-je déjà eu à choisir, un père, une mère, des rencontres et des amours, des blessures et des souvenirs ? Je n’en sais rien à vrai dire. Je sais juste que cette traversée humaine est nécessaire, comme les autres. Lorsque le choix de la famille est fait, comme à chaque fois, ils m’emmènent vers la porte. Ils ne me demandent pas si je suis prêt, car je le suis. Le moment crucial est proche. Quand la porte s’ouvrira, tout ce que j’aurais appris ira se plonger dans le monde des intuitions. Ils me rappellent que tout le voyage, là-bas, est balisé, par des signes, des coïncidences et que le seul moyen que j’aurai de les trouver, sera d’être à l’écoute de mon cœur.

Je repense alors à la vie de ceux qui vont me voir naître sans même savoir que je les regarde et que je les connais mieux qu’ils ne se connaissent.

Et je sens soudain leurs lumières me toucher, me tenir, d’abord Elle, puis Lui. Je me souviens que c’est Elle qui apposera son doigt sur le haut de ma bouche, sur cet espace entre mon nez et ma lèvre, y creusant un léger sillon, marque du souvenir d’un monde à venir… Toujours… Et effectivement, elle s’approche de mon visage, avec ce geste merveilleux et tendre qui me fera tout oublier, de ma provenance jusqu’à ma destination. Je sens maintenant sa chaleur près de ma voix, et dans quelques interminables instants, j’aurais tout oublié, pour avoir à nouveau à tout découvrir, avec ce seul mot pour guide… Confiance… Elle me touche… Il ouvre la porte… Je tombe… Ma mémoire se vide… Une étoile filante parcourt alors le ciel… Une heure, un jour, une année… Je viens de naître…

A quelques sourires de là, elle s’apprête elle aussi à faire le voyage, elle a tiré la même carte que moi, elle vient de choisir son histoire, ses parents et ses cicatrices, ses visages et ses espoirs. Comme tous, comme moi, à quelques larmes d’elle, elle a peur et Ils la rassurent, sans mots. Lorsqu’elle arrive devant la porte, Elle appose son doigt pour marquer de son sceau le pacte lumineux entre l’éternité et la foi. Il ouvre la porte… Elle tombe… Sa mémoire s’évapore… Une étoile filante parcourt alors le ciel… Une heure, un jour, une année … Elle vient de naître. »

Pendant leurs voyages à la frontière des espaces et du temps, Il et Elle ont joué comme ils aiment tant le faire. Ils ont tissé avec des pelotes d’images et de sourires, par delà leurs histoires, une trame commune, un sentier sur lequel ils se re-trouveront. De leur oubli naîtra Le sentiment, celui qui les emportera vers un avenir commun, celui qui permettra à d’autres de venir faire leur propre voyage… Ainsi, tel un architecte démesuré, l’existence a sculpté en eux les émotions, les joies et les peines nécessaires à l’accomplissement de leurs destinées. Ainsi elle et lui parcourent désormais les routes de leurs histoires, loin l’un de l’autre, mais à la recherche l’un de l’autre… L’ancre se déverse dans l’océan de vie rejoignant celles et ceux qui depuis longtemps se sont jetés à l’eau…

nalouda-9-9230.jpg

Quelques heures, quelques jours, sous la pluie, sous la neige, dans le froid, bien à l'abri dans les chaumières de ces parents aimants, de ces amis aimés... Noël et ses ivresses en tous sens, le dernier jour pour un regard jeté au loin vers le passé, puis autre chose qui commence, toujours, encore, à chaque instant. Les mots se tapissent au creux du coeur.... Quelques-uns demandent à vous parler... "Joyeux Noël à tous, que ces fêtes un peu folles soient douces à vos vies"

nalouda-9-9076-copie-1.JPG

nalouda-9-9050.JPG

« La tranquillité n’est pas présente, elle est présence. »

nalouda-9-9105.JPG

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrette 22/12/2011 01:06

Vous êtes donc provisoirement sur le chemin du retour ou peut-être déjà arrivés? Quand aurons-nous la chance de vous revoir tous les 3? En attendant, belle et sainte fête de Noël à vous tous et
tous nos voeux pour la nouvelle année. Qu'elle soit aussi riche en tous domaines que la précédente!

Au plaisir de vous revoir...et de vous embrasser bientôt.

Encore un grand merci de nous faire partager régulièrement ce merveilleux voyage avec Nalouda...et d'en prendre plein les yeux à la vue des photos magnifiques et des textes superbement bien écrits.
Merci David de nous faire de tout cette beauté des mots et de images de louise qui s'épanouie de jours en jours...A très bientôt, j'espère de tout coeur