Un jour...

Publié le par nalouda

nalouda-1-1373.JPG

Le jour se lève à peine. Il et il se mettent en route après avoir chargé du nécessaire le monstre d’acier. A l’orée d’une aurore, ils s’infiltrent et s’immiscent dans l’atelier qui, tout entier, les accaparera le temps d’une journée.

nalouda-1-1254.JPG

nalouda-1-1263.JPG

nalouda-1-1267.JPG

nalouda-1-1270.JPG

nalouda-1-1272.JPG

nalouda-1-1274.JPG

nalouda-1-1283.JPG

nalouda-1-1284.JPG

nalouda-1-1287.JPG

Premiers mouvements, premiers gestes dans le pétrin des envies. La Terre rencontre l’Eau. Lentement, à pleines mains, elles se saluent, s’apprivoisent, se reconnaissent et s’unissent. L’une se confond dans l’autre. L’autre se confond dans l’une. Dans l’illusion de leurs regards, elles ne forment plus qu’une impatience à grandir. De cette union paisible et tendre, un murmure, une invitation, un appel… Il s’approche, à pas de loup, ni trop, ni trop peu, l’Air. Lui aussi veut participer à cette danse, à ce ballet silencieux aux allures d’immobiles.

Il et il, en humbles comédiens favorisent les rencontres. Il et il, dans une mélodie de mouvements et de mots fascinés et façonnant traversent les heures, à bord de ce navire d’éléments désormais unis.

Au loin, un peu plus près chante la hâte de l’invité suprême et tant attendu. L’incandescence de sa joie à venir participer aux festivités devient évidence. Il suffirait d’une discrète étincelle pour que tout s’enflamme… Tout s’enflamme. L’opéra du Feu est alors envolées désinvoltes, anarchiques caresses d’une hâte trop longtemps contenue, enfin libérée. Pendant les rires rougeâtres et orangés, il et il parlent à Terre, Eau et Air, leur chuchotant des histoires d’espaces et de plaines fertiles, d’oxygènes et de volutes enfarinés. L’heure approche où, tous se rencontreront et bâtiront ensemble un monde de rêveries croustillantes et moelleuses, douces et sucrées. Un univers où architectes et troubadours édifieront et chanteront le plaisir d’être.

nalouda2-1351.JPG

nalouda2-1363.JPG

nalouda-1-1295.JPG

nalouda-1-1300.JPG

nalouda-1-1317.JPG

nalouda-1-1322.JPG

nalouda2-1356.JPG

nalouda2-1346.jpg

nalouda2-1306.JPG

nalouda2-1326.JPG

nalouda2-1316.jpg

nalouda2-1341.JPG

nalouda2-1367.JPG

nalouda2-1393.JPG

nalouda2-1399.jpg

nalouda2-1401.jpg

nalouda2-1441.JPG

nalouda2-1443.JPG

nalouda2-1468.JPG

nalouda2 1476

nalouda2-1457.jpg

Sous le regard attendri et mystérieux du Dieu levain, le moment est venu, le moment est vécu, le moment s’en est allé et de ces ivresses boulangères, encore une fois, le pain est né !

nalouda2-1497.jpg

nalouda2-1495.JPG

nalouda2-1504.JPG

A vous deux, pour votre beauté, votre hospitalité, pour tous ces mots partagés, pour ces émotions gravées...

A toi Stéphane, merci... Oh oui merci, pour cette grandeur pleine d'humilité, pour ton humilité pleine de grandeur, pour ce savoir-faire, savoir-être sans limites partagé...

nalouda2-1520.JPG

Et puis, en ce jour un peu autre, un joyeux anniversaire à toi Nico, et à toi grand Jules...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article